Mes 3 habitudes pour trader sans stresser, à domicile

Le trading est une activité parmi les plus stressantes au monde. Lorsque l’on s’imagine un trader en action, on pense à des écrans qui clignotent dans tous les sens, des sueurs froides, des paris qui peuvent rendre un homme riche ou pauvre.

Pourtant, bien loin de tous les clichés de la presse-média, il existe les traders indépendants. Ils opèrent depuis leur domicile et sont soumis à de fortes pressions. S’ils restent relativement épargnés de toute l’effervescence des salles des marchés, c’est leur argent personnel qui est sur la table…pas celui des banques ou des hedge-funds.

Cela fait 10 ans que je trade. J’ai dû mettre en place des techniques pour déjouer les pièges de mon cerveau. Car en trading, si vous n’êtes pas zen en toutes circonstances, vous risquez d’être ruiné à court ou long terme.

Attention le légendaire sang-froid des traders

risque de prendre un coup à sa réputation dans quelques lignes !

 

1- Désamorcez tous les facteurs de stress

et harmonisez votre vie

  • Les traders qu’ils soient indépendants ou non, ne passent pas leur temps à enchaîner des ordres toute la journée. Ils doivent patienter parfois plusieurs heures avant qu’une opportunité se manifeste. Tout ce temps à guetter les écrans engendre beaucoup de stress. Pour faire un parallèle grossier, c’est un peu comme si un guignol en face de vous s’amusait à faire semblant de vous lancer en pleine figure une balle de tennis… sans vous dire quand il va vraiment la lancer.
  • Si par malheur, l’opportunité du jour se concrétise alors que vous avez pris 30 minutes pour déjeuner avec un ami, il y a de fortes chances pour que ça vous contrarie le reste de la journée voire de la semaine. Ce genre de déséquilibre entre activités stressantes / déstressantes, mène beaucoup de traders au pétage de câble. En effet, un moment de détente ne doit pas engendrer un stress supplémentaire.

 

Voici comment j’ai désamorcé ces 2 facteurs :

  • Je ne trade plus pendant les séances de bourse. Je ne regarde mes écrans que le soir, en dehors des séances, ou très ponctuellement dans la journée. Mes opérations sont transmises chez mon courtier quand les marchés sont fermés. L’actualité et les fluctuations intra-séances n’ont plus aucun pouvoir sur mon état nerveux car je les évite.
  • Mon entourage ou mes passions sont là pour me détendre et non l’inverse. Ainsi j’ai totalement réorganisé ma façon de trader. Chaque soir je fais ma revue d’opportunités et je trade de quelques jours à quelques semaines; plutôt que de quelques minutes à quelques heures. Cela me permet de vivre ma journée sans le stress de devoir louper quelque chose. La conséquence est que je préserve mes amis, mes passions et leur pouvoir distrayant. Cette démarche m’a permis d’équilibrer et d’harmoniser ma vie quotidienne.

Comment vous y prendre ?

Prenez des notes de vos ressentis positifs et négatifs. Puis mettez en place des stratagèmes comme je l’ai fait pour mon trading perso.

Commencez par analyser quels sont les points chauds de vos journées, et réorganisez votre façon de les aborder. Si vous pouvez éviter ces rushs nerveux, c’est encore mieux.

De la même manière, analysez ce qui vous apporte le plus de satisfaction et de détente ,dans la semaine ou dans le mois. Réorganisez votre quotidien avec ces facteurs clés pour qu’ils jouent un rôle dans chacune de vos journées.

Tout ce qui existe dans la vie réelle prend d’abord forme dans votre esprit. Si vous décidez d’être actif lors d’événements positifs, et désintéressé lors de situations anti – productives, votre niveau de stress va chuter.

L’idée de force du 1er point est d’harmoniser vos activités de trading avec votre style de vie.

 

2 – Organisez des petits échecs

et quelques grandes réussites

En trading les pertes ne sont pas seulement inévitables : elles font partie du jeu. Il n’est pas possible de gagner de l’argent sans en perdre. Cette notion est facile à comprendre mais difficile à vivre. Imaginez-vous échouer sur 4 de vos projets avant de faire un coup d’éclat sur le 5ème ? Auriez-vous la force de renouveler l’expérience jusqu’à la 5ème tentative et de vivre le succès que vous méritez ?

 

Voici comment je m’y suis pris pour que ces pertes n’aient plus aucun impact sur mon équilibre émotionnel :

Je choisis avec une grande rigueur mes opportunités pour qu’elles remplissent 2 contraintes.

  • La 1ere est que le contexte qui encadre le trade (la psychologie du marché) doit être suffisamment exceptionnel. Je passe mon chemin lorsque l’opportunité est « juste » bonne.
  • La 2eme contrainte est que le risque doit être exceptionnellement faible. En d’autres termes, si je perds, la somme est suffisamment faible pour qu’elle n’ait aucun impact sur mon moral et mon niveau de vie. Et si je gagne, la somme est suffisamment significative pour ensoleiller ma journée ou ma semaine.

Il faut comprendre que l’humain ressent 2 fois plus fort la douleur que la satisfaction lorsqu’il perd une même somme d’argent. L’idée est donc de connaitre précisément à partir de quel niveau de perte on se sent agressé. Il est ensuite facile de désamorcer cette bombe nerveuse.

Par opposition, des gains très importants engendrent un fort sentiment de puissance et décuplent la confiance en soi. Attention risque ! C’est là qu’il faut être en mesure de s’observer soi-même et de rester humble dans ses décisions de trading. Au début de ma carrière je me suis souvent observé prendre des positions beaucoup trop lourdes suite à des gros gains. Et à chaque fois que l’inévitable trade perdant s’ensuivait, j’essuyais un pic de frustration. Pourtant j’étais largement en gain sur l’ensemble de mes dernières opérations.

Quand tout va trop bien, appréciez ce moment et ne vous laissez pas emporter par l’avidité, car elle vous fera prendre de mauvaises décisions.

Avec cette technique, je ne cherche pas à briller à court terme. Je cherche à viser loin devant, en gardant foi dans ce que je fais.  Les petits échecs inévitables n’entament pas mon enthousiasme et ma confiance à long terme. Lors de périodes de gros gains je fais du mieux que je peux pour m’observer et surtout me référer à ma stratégie de risque (money management). Ainsi je garde ma lucidité en toutes circonstances.

 

Comment vous y prendre ?

Soyez prêt à agir. Mais seulement sur des opportunités qui en valent la peine. Cela vous permettra de garder une fraicheur d’esprit que peu d’autres traders pourront se targuer d’avoir.

Projetez-vous dans une situation de perte, en amont de votre trade. Puis imaginez-vous vivre 4 fois d’affilée cette situation.  Si l’impact est trop lourd, c’est qu’il faut revoir votre plan d’action.

 

3 – Acceptez le pire

et préparez-vous-y

Mes 2 premières habitudes « zen » me permettent de pallier à 95% des situations stressantes de mon trading. Cependant il existe des événements rares qui ont le pouvoir de détruire le capital et donc le mental d’un trader. Par exemple, il est  tentant de prendre une très grosse position lorsque tous les éléments sont réunis pour un trade exceptionnel. Cependant, en cas de news qui renverserait brutalement la tendance, la perte serait désastreuse. Il faut donc se projeter à tout moment dans le futur avec l’hypothèse que le pire événement de la planète puisse s’abattre sur sa pauvre position de trading. Puis se demander : comment je gèrerais la situation ?

Car croyez-moi, quand vous êtes face à ce genre d’événement, si vous n’avez pas de plan : vous êtes nerveusement mort! L’idée est de bâtir des positions qui sont capables d’inclure ces imprévus tout en profitant à fond des moments de grâce que nous offrent les marchés.

Préparez-vous au pire et dormez comme un bébé!

Comment vous y prendre ?

C’est certainement l’habitude zen la plus difficile à mettre en place. Car elle oblige à vivre, par projection, des situations extrêmes de la vie d’un trader.

Commencez par fermer les yeux et vivez cette situation en la visualisant comme si vous y étiez. Cela peut être un krach flash, une coupure internet, votre courtier qui tombe en panne, etc…

L’idée est de trouver un stratagème pour limiter la casse. Ainsi, vous conditionnez votre cerveau à vivre ces risques imprévus… si vous gérez ce type d’événement improbable, vous resterez zen en tous lieux. Mieux encore, si vous faites face à un événement non anticipé, vous serez plus à même de le gérer facilement et sereinement.

 

Conclusion

Le meilleur moyen de garder son sang-froid, c’est simplement de ne pas le provoquer en duel. Les traders zen utilisent des stratagèmes pour neutraliser le stress à la source.

En psychologie, je lis souvent qu’il faut désamorcer les objections des patients en les traitant à la racine. C’est-à-dire avant même qu’elles n’aient le temps de prendre forme.

Je pense que pour rester zen de manière générale dans la vie, le processus est identique. Il faut apprendre à analyser les situations stressantes de notre quotidien et les désamorcer en trouvant des stratagèmes. Et cela n’est rendu possible qu’en prenant du recul, en s’observant et en se projetant.

Cet article concourt à l’évènement “3 astuces pour être zen au quotidien” organisé par Habitudes Zen . Si ce billet vous a plu, vous pouvez cliquer sur ce lien : j’apprécie cet article !

Cédric Froment

0 Commentaire

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*